Aménagement urbain

[Rénovation urbaine - NPNRU] : retour sur la mission de l'ANRU


La semaine dernière, une mission d’appui opérationnel de l'Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) est venue depuis Paris rencontrer Madame le maire, les élus de la Ville ainsi que les équipes administratives et l'EPFA. L'objectif de cette semaine de travail était de définir les grandes lignes de la programmation opérationnelle des travaux qui seront menés dès 2019 dans le cadre du Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU).

Pour rappel, parmi les 200 quartiers concernés par le NPNRU au national, trois secteurs de Saint-Laurent ont été sélectionnés par l'Etat. Le NPNRU a vocation à rénover certains secteurs de la ville dès 2019 en intervenant sur l'habitat, la voirie, l'espace public...; et ce afin d'améliorer le cadre de vie des habitants.
Depuis plusieurs mois, la phase dite "pré-opérationnelle", celle des études, est lancée. Des experts ont mené des études et des réunions avec les habitants dans les quartiers de Saint-Laurent sur de nombreuses thématiques (habitat, développement économique, mobilité, aménagement des berges...).
Et la semaine dernière, sur la base de ces données, il s'est agi de définir les premières interventions opérationnelles qui débuteront sur le terrain dès 2019.
Les travaux vont d’abord avoir lieu sur le secteur appelé « centre-fleuve » qui correspond au secteur comprenant le centre historique, le village chinois, les ports et la Charbonnière avec 2 points pivots : le site de l'ancien CHOG et ses rues attenantes, ainsi que la Charbonnière. Les travaux dans les autres secteurs retenus dans le cadre du NPNRU (entrée de ville, ceinture aérodrome) s’échelonneront sur les années à venir.
Ce choix de calendrier d'intervention s’explique par le fait que sur le secteur "centre-fleuve" regroupe de nombreuses problématiques d'intervention. Les travaux engagés vont donc se traduire par un changement sensible du cadre de vie des habitants.
Côté centre, la reconversion du CHOG et des ilots environnants va être un enjeu important. Elle doit se faire en cohérence avec la rénovation urbaine et en partenariat avec l’Etat et le CHOG afin d’y installer des activités diversifiées en synergie avec le centre-ville.
Les pistes sont nombreuses : activités associatives, économiques, de formation…L’échange et la concertation permettront la réussite de ce projet de reconversion.
En cohérence, le programme va agir sur le tissu commercial du centre, la mixité de l’habitat, les espaces publics, les services à la personne... en respectant l’identité patrimoniale du centre ancien.
Surtout ces travaux vont être menés en cohérence avec la programme "Action cœur de ville" qui vise à redynamiser les centre-ville des villes moyennes en agissant sur l’habitat, le tissu économique et commercial, la mobilité, les espaces publics. Lancé par le Président Macron, c’est un programme financé par l’Etat qui accompagne plus de 200 collectivités dont Saint-Laurent dans leur politique d’aménagement urbain. Cet accompagnement se traduit par des financements et l’accompagnement de l’ANRU. La signature de la convention multipartite "Action cœur de ville" avec l'Etat et les autres partenaires aura lieu avant le 15 octobre prochain.
Côté Charbonnière, les axes d’intervention se situeront au niveau de la voirie, de l’habitat, du tissu économique en associant les habitants. Les réunions de concertation dans les quartiers vont se poursuivre dans une optique de "faire-ensemble".
Les deux programmes que sont le NPNRU et Action coeur de ville, portés par la Ville en partenariat avec l’Etat, s’inscrivent dans la stratégie globale d’aménagement urbain définie en amont par Léon BERTRAND et ses équipes pour orienter le développement de la ville sur les 15-20 ans à venir.


Rédigé le Mardi 2 Octobre 2018 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport | Aménagement urbain | Economie/Emploi | Education | Citoyenneté | Associations