Vie pratique

[Lutte contre les branchements sauvages] : visite dans le quartier informel jouxtant la rue de la fontaine en vue de l'installation de bornes fontaine payantes


Ce 3 avril, Madame le maire de Saint-Laurent du Maroni, Sophie CHARLES, s’est rendue dans le quartier informel situé à proximité de la rue de la fontaine dans le quartier des Ecoles. Elle était accompagnée par les représentants de la Société Guyanaise des Eaux (SGDE), par ses services ainsi que par les représentants des habitants.
Cette visite visait à étudier la faisabilité de l’implantation de bornes fontaines payantes dans le quartier sur les emplacements sélectionnés en concertation avec les habitants. Suite à ce repérage, il a été convenu qu’une réunion sera calée dans les semaines à venir entre les représentants des habitants, la mairie et la SGDE afin d’étudier le calendrier et les modalités des travaux.

Pour aller plus loin…

Cette visite terrain fait suite à l’opération de coupures de branchements sauvages d’eau et d’électricité menée conjointement par la Ville de Saint-Laurent du Maroni, l’Etat, EDF et la SGDE fin février dans le quartier voisin des Sables Blancs. Ces branchements sauvages desservaient plusieurs secteurs dont le quartier informel situé rue de la fontaine. Suite à cette opération, une réunion s’était tenue en sous-préfecture entre les autorités et une partie des habitants du quartier.

Lors de cette réunion, Madame le maire avait rappelé :
- que les branchements illégaux, qu’ils concernent l’eau ou l’électricité, ne peuvent être tolérés. La sécurité des habitants, en particulier des enfants, est en jeu. Or c’est une priorité. En outre, ces branchements illégaux sont assimilables à du vol et profitent à des personnes peu scrupuleuses qui font du profit sur la revente illégale d’eau et d’électricité.
- par ailleurs, Madame le maire et le sous-préfet avaient clairement insisté sur le fait que les solutions apportées ne sont que provisoires dans la mesure où les habitations concernées sont illégales. Elles sont mises en place dans l’attente du déploiement de solutions légales plus pérennes telles que les lotissements d’auto-construction encadrée.
- après échange avec les habitants, il avait notamment été convenu par l’ensemble des parties que des bornes fontaine à carte délivrant de l’eau potable moyennant paiement seront de nouveau installées à Amapa et dans le secteur des Ecoles. 2 bornes par quartier seront installées dans un premier temps. Si ces bornes ne sont ni piratées ni dégradées, d’autres bornes supplémentaires seront installées afin de répondre au besoin en eau potable des habitants au plus près des habitations.

Rédigé le Lundi 8 Avril 2019 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport | Aménagement urbain | Economie/Emploi | Education | Citoyenneté | Associations