Economie et solidarité

Débat public Montagne d'or : rendez-vous les 03 et 04 avril prochains


Les réunions et ateliers du débat public Montagne d'or commencent le 03 et 04 avril à Saint-Laurent. La Commission Particulière du Débat Public (CPDP) vous donne rendez-vous le :

- 03 avril de 18h à 21h sous le chapiteau municipal, rue E. Milien (près de la caserne des pompiers) pour la réunion publique d'ouverture
 
- 04 avril de 18h à 21h pour un atelier autour du "Fonctionnement de la mine - risques et leur gestion envisagée par le maître d'ouvrage" à l'hôtel de ville de Saint-Laurent. Inscription à l'atelier sur montagnedor@debat-cndp.fr ou au 0594 303731

Ces rencontres visent à s'informer, à poser des questions et à apporter des arguments au débat.
Plus d'informations dans les documents en pièce jointe ainsi que sur les sites dédiés du débat public #DébatpublicsurleprojetMontagnedorenGuyane et https://montagnedor.debatpublic.fr

Par ailleurs,en partenariat avec la CPDP, la Ville de Saint-Laurent tient à disposition du public (dans la hall d'accueil de l'hôtel de ville - 5 av. lt-colonel Chandon) des documents d'information sur le projet. Ces documents ont été validés et ont été déposés par la CPDP ; il s'agit du dossier du maître d'ouvrage, du dossier de synthèse du projet ainsi que d'un document permettant de déposer un avis, une suggestion ou une question à la CPDP.

Pour rappel, la CPDP organise le débat public en Guyane autour du projet de la Montagne d'or de façon neutre et indépendante avec pour objectif de permettre à chacun de s'exprimer sur le sujet et ainsi apporter des informations transparentes aux Guyanais.

La Ville de Saint-Laurent apporte un soutien logistique (mise à disposition de salles notamment) et relaye les messages de la CPDP ; et ce, dans le but de permettre à chaque citoyen de participer au débat et d'informer au mieux le grand public sur le projet et l’organisation du débat.
Dès juin 2017, Léon BERTRAND a été l'un des premiers à demander l'organisation d'un débat public en Guyane :

"L’enjeu que pose le projet est celui de son acceptabilité. Et pour évaluer cette dernière, il faut étudier le projet dans toutes ses dimensions (risques, atouts…). Chaque Guyanais doit pouvoir se faire son propre avis sur cette question sur la base d’un débat rationnel, ouvert et transparent présentant tous les aspects de la question : c’est l’enjeu du débat public local qui doit constituer un moment de vérité. Ensuite, le choix doit appartenir aux Guyanais car ce sont les habitants du territoire. La Guyane n’est pas un espace inhabité à mettre sous cloche."

Rédigé le Mercredi 28 Mars 2018 - Service de la Communication

Dans la même rubrique :
< >

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances | La ville de demain