A L'AFFICHE AU TOUCAN

FERMETURE POUR TRAVAUX

Léon BERTRAND, maire de Saint-Laurent du Maroni, informe les administrés que le cinéma municipal Le Toucan est fermé pour cause de travaux.     La Ville de Saint-Laurent investit dans la réalisation de travaux afin d’améliorer les...






Les archives

Réaction de Madame Christiane TAUBIRA, Députée de Guyane suite à la coupure de l'alimentation élecrique du 25 décembre 2010 à Saint-Laurent du Maroni.


La Guyane vient de vivre en ce jour de Noël un épisode caractéristique du sous-développement.

La ville de Saint-Laurent du Maroni, deuxième ville de Guyane par sa population, s’est retrouvée privée d’électricité toute la journée de ce jour de fête qui rassemble les familles.

Christiane TAUBIRA, Députée de Guyane, alertée de cette privation d’énergie par le Président d’Action et Progrès citoyen, Chris Chaumet, s’étonne que le Directeur d’EDF n’ait pas éprouvé la nécessité, par respect pour les habitants, de présenter ses regrets qu’un pareil incident ait perturbé un jour si important pour les familles guyanaises, de fournir des explications sur ses causes et d’indiquer les dispositions qu’il entend prendre pour y remédier.

Saint-Laurent est approvisionné par le réseau interconnecté et la sécurité d’approvisionnement en cas de rupture est censée être assurée par les quatre groupes stationnés à Margot. Lors des travaux récemment effectués, des groupes d’appoint ont été acheminés depuis la centrale de Dégrad des Cannes et celle de Kourou.

La société EDF n’ignore pas que les quatre groupes ne disposent pas de la puissance suffisante pour pourvoir aux besoins, ce que l’incident d’aujourd’hui a encore prouvé.

Il est donc indispensable qu’EDF indique quelles dispositions il envisage de prendre pour pallier ces insuffisances et assurer aux habitants de Saint-Laurent du Maroni les conditions pour que les groupes installés puissent couvrir leurs besoins courants, au moins le temps nécessaire à l’acheminement du matériel de détection de panne, de consignation de la ligne et d’intervention, soit au bas mot cinq ou six heures.

La question se pose de l’acquisition en propre pour la Guyane du matériel qui actuellement sert en rotation entre les Antilles et la Guyane.

En attendant, les habitants de Saint-Laurent méritent des égards, et la moindre des choses serait qu’EDF exprime ses regrets pour la gêne considérable occasionnée, sans préjudice des dédommagements dus au titre des dommages causés.

La Députée rappelle que l’électricité est un bien de première nécessité, que sa fourniture relève du service public, que les citoyens doivent être égaux dans l’accès à ce bien comme ils le sont pour les tarifs.


Christiane TAUBIRA, Députée de Guyane.

Rédigé le Vendredi 7 Janvier 2011 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances