A L'AFFICHE AU TOUCAN

FERMETURE POUR TRAVAUX

Léon BERTRAND, maire de Saint-Laurent du Maroni, informe les administrés que le cinéma municipal Le Toucan est fermé pour cause de travaux.     La Ville de Saint-Laurent investit dans la réalisation de travaux afin d’améliorer les...






Les archives

Ouverture des inscriptions au concours national des Villes marraines : "Capitaine Aude Tisser - Commandant Caroline Aigle" pour l'année scolaire 2011/2012.


Ouverture des inscriptions au concours national des Villes marraines : "Capitaine Aude Tisser - Commandant Caroline Aigle" pour l'année scolaire 2011/2012.
L’Association des Villes Marraines est l'expression institutionnelle du soutien moral de la Nation à ses forces armées.

En 2011, l'Association des Villes Marraines réunit l'ensemble des 150 collectivités territoriales, communes et départements, qui - chacune - parrainent une unité opérationnelle des forces armées. Elle est indépendante des armées. Depuis sa création en 1986, l'Association des Villes Marraines a défini un concept en matière de parrainage, en étroite concertation avec l'autorité militaire.
Du soldat à l'élu de la Nation, le parrainage reste fidèle à la conception française et républicaine de la Défense. Être marraine d'une unité militaire est pour la collectivité qui s'y oblige un authentique privilège : une même unité militaire ne peut, en effet, avoir qu'une - et une seule - marraine, et ce, pour toute sa durée d'existence. De même, une collectivité marraine ne peut avoir qu'une - et une seule - unité militaire filleule. Aussi le processus qui conduit à l'agrément d'un parrainage par l'autorité militaire, est-il contraignant, et parfois long.

S'immiscer dans les choix politiques de l'exécutif gouvernemental ou dans les débats des assemblées parlementaires, en matière de planification et de programmation des moyens de défense, ne constitue, à aucun titre, ni le rôle ni l'ambition de l'Association des Villes Marraines, selon l'esprit des dispositions statutaires.

Marraine d'une unité opérationnelle des forces armées,un privilège authentique.

De nos jours, être marraine d'une unité militaire est un privilège réel car le nombre de formations militaires restant à parrainer est limité.

La réduction programmée du format des armées devrait conférer au concept de parrainage une force symbolique accrue, et, pour les collectivités territoriales agréées, le sentiment d'appartenance à un cercle restreint et privilégié.

Devenir marraine d'une unité militaire est un processus volontaire, contraignant, et difficile, et peut s'avérer parfois long : l'Association des Villes Marraines assiste les élus locaux tout au long de leur démarche auprès de l'autorité militaire, et leur apporte toute la pertinence de ses vingt cinq ans d'expérience.

Dans le processus d'agrément d'un nouveau parrainage, l'autorité militaire observe un certain nombre de principes essentiels :
• il ne peut y avoir de lien de territorialité entre la collectivité marraine et son unité filleule;
• une collectivité disposant déjà sur son territoire d'une unité militaire ne peut parrainer une unité militaire appartenant à la même composante des forces armées que cette dernière.

C'est pour cette raison que les villes de garnison, les ports base, les villes support de bases aériennes ne peuvent devenir marraines des unités qui sont sur leur territoire.

Pour les collectivités territoriales ayant été privées de toute présence militaire - par suite d'une dissolution ou d'un déménagement - le parrainage permet de renouer des liens étroits avec les personnels d'unités opérationnelles des forces et de maintenir ainsi la dimension affective qui s'y attache.

A cet effet et comme chaque année, un concours est ouvert aux villes accréditées par l'association.

Pour de plus amples informations, veuillez suivre le lien suivant afin d'obtenir les modalités de début et de fin d'inscriptions à ce concours national :

www.villes-marraines.org


Rédigé le Mercredi 12 Octobre 2011 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances