Les archives

Les TransAmazoniennes sont de retour...

Après le report de l’édition 2006, revoici les TransAmazoniennes, le festival international des cultures d’Amazonie.
Les 24, 25 et 26 octobre 2008 aura lieu à Saint Laurent du Maroni, dans l’enceinte du Camp de la Transportation, l’ancien bagne de Guyane, la cinquième édition des TransAmazoniennes.


Les TransAmazoniennes sont de retour...
Dès sa première édition en 1997, le festival s’était affirmé comme la vitrine du « Far West » guyanais, une région du monde peu connue du grand public mais culturellement très riche. Cette année encore, des artistes de la Caraïbe et du plateau des Guyanes se mêleront aux stars internationales pour cette grande fête de la musique, de la danse et des arts populaires.

Les têtes d’affiches internationales assureront une large audience à l’événement (entre 10000 et 15000 spectateurs attendus, pour une population totale de 300 000 Guyanais !): AdmiralT de la Guadeloupe, Natural Black de la Jamaïque et la Guyane, Gregory ISAACS de la Jamaïque, MOMO ROOTS du Maroc, Daby TOURE de Mauritanie, Diblo DIBALA du Congo (liste sujette à modifications).

A l'honneur aussi, les artistes originaires de la région "amazonienne" et Caraïbe, du Surinam au Brésil, d'Haïti à la Jamaïque: BOUKMAN EKSPERYANS et Kery JAMES d’Haïti, Trio MANARI du Brésil, DAMARU et BOOTI MAN & ITA VES du Surinam, TAMANGO de Guyane/USA, Gavin JACOBS du Guyana, PANTIME de Ste Lucie...

Mais le cœur des Transamazoniennes, ce sont les tremplins de jeunes groupes guyanais - il y en a près d'une centaine sur la seule commune de St Laurent. Nous verrons les meilleurs s'affronter sur scène, et naître devant nos yeux les futures légendes. Tel le chanteur KOLONI, ancien orpailleur du Maroni, chanteur de classe internationale, aujourd'hui reconnu comme l'un des artistes les plus originaux de la scène mondiale du reggae...

Vous pouvez télécharger les dossiers ici et visiter le site officiel du Festival Transamazoniènnes


Trois journées, trois atmosphères

Vendredi : « Youth& Underground »
Place et hommage aux jeunes talents de la grande région, les stars du pays. C’est aussi la soirée de leurs « stars », ces artistes « nouvelle génération » qui tournent en boucle dans tous les Sound Systems.

17h : TREMPLINS
20h30 : LIL'G
21h : GAVIN JACOBS (Guiana)
21h25 : MOMO ROOTS (Maroc)
ITA Session with MODO KODO, GHETTO CREW… (Surinam)
22h45 : KOLONI
23h25 : "AMAZONIA" avec TAMANGO et TRIO MANARI
0h05 : BOUKMAN EKSPERYANS (Haïti)
0h45 : BOOTI MAN & ITA VES (Surinam)
2h00 : ADMIRAL T (Guadeloupe)
3h00 : NATURAL BLACK (Guyana)



Samedi : « Voyages & Culture »
A la découverte de la World Music, le Camp de la Transportation devient le carrefour des cultures insulaires & amazoniennes, le festival orchestre la rencontre de la création artistique de la « France d’ailleurs » et de l’Amazonie. Samedi, nous entendrons du maloya, du meringué, de la salsa, de la samba, du calypso, mais aussi toutes les musiques traditionnelles de notre région. On découvrira aussi les créations issues de la rencontre entre artistes d’ici et de là-bas, qui rivaliseront avec le talent récompensé et reconnu de nos jeunes lauréats guyanais.

17h : TREMPLINS
20h45 : "TRANSPORTATIONS" avec AFRICA LA EM CASA, SPOITY BOYS & BOUKMAN EKSPERYANS
21h55 : CHRIS COMBETTE
22h35 : DABY TOURE (Mauritanie)
23h45 : GREGORY ISAACS (Jamaïque)
1h25 : SWEET WAY, RAY NEIMAN & DAMANIAK (France Guyane)
2h15 : DIBLO DIBALA (Congo)



Dimanche- « Passionnés et Spécialistes »
Ce sera la soirée des véritables passionnés de la musique, des amoureux de la virtuosité et de l’audace.

16h : TREMPLINS
21h : PANTIME (Ste Lucie)
21h50 : DAMARU (Surinam)
22h30 : LAUREATS TREMPLINS TRANSAMAZONIENNES 2008
0h10 : Davy SICARD (La Réunion)
0h50 : KERRY JAMES (Haîti)
1h45 : ASWAD (Angleterre)

docs.zip docs.zip  (1.67 Mo)


Rédigé le Mardi 23 Septembre 2008 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances