Les archives

Le team easydentic coaché par Jean-françois Tardiveau

Communiqué n°2 du 20 juin 2008.
Lors de Rames Guyane 2006, course transatlantique à la rame entre le Sénégal et la Guyane, Jean-François Tardiveau, officier de la Marine Nationale à la retraite, terminait sur la troisième marche du podium. Sur son bateau « Easydentic », il était apparu, comme à son habitude, calme et concentré.


Un coach pour le team

Pour autant, ce flegme à toutes épreuves n’avait pas empêché le marin d’être profondément marqué par cette expérience. Ainsi, pour cette deuxième édition aujourd’hui nommée « Bouvet Rames Guyane », il s’est de nouveau embarqué dans l’aventure. Mais à nouvelle édition, nouveau costume : Cette fois ci, Jean-François ne sera pas sur la ligne de départ en qualité de concurrent mais en tant que coach du team « Easydentic ». « L’idée de cette équipe nous est venue très rapidement à Patrick Fornas et à moi-même. Patrick est tout à fait en accord avec l’esprit de la course et plus généralement avec tout ce qui touche au challenge sportif puisque la société d’identification biométrique qu’il dirige est présente dans de nombreux domaines, tels que le tennis, l’athlétisme ou les sports mécaniques. Par ailleurs, une équipe de trois rameurs c’est très porteur sur le plan médiatique. Et si les trois pouvaient être sur le podium… » se plait à rêver Jean-François Tardiveau. Un espoir optimisé par la présence et l’expérience du coach.


Trois marins pour un sponsor

Ainsi, pour les trois rameurs que sont Henri Deboulogne, chef d’entreprise, Bertrand de Gaullier, officier de Marine et Jean-Pierre Vennat, officier de Marine en retraite cet esprit d’équipe est un avantage et les conseils de Jean-François précieux. « Chacun apporte à l’équipe un certain nombre de facilités » note Bertrand de Gaullier. « Je suis parti avec un train d’avance puisque j’ai racheté le premier Easydentic. Mais j’y apporte quelques aménagements que je prends en photos afin d’en faire profiter les deux autres membres de l’équipe. Par ailleurs, on partage les matériaux ce qui est plus cohérent. » Et Henri Deboulogne d’ajouter « c’est vrai que l’on aborde cette course sereinement. On est soudé, on a un coach et un sponsor qui nous suivent à fond, ce sont donc des conditions idéales. »



Aux trois coins de la France

Pour autant, l’un vit dans le Nord, le second à Toulon et le troisième quitte la région parisienne pour la Bretagne…Dispersés à travers la France, ils n’en restent pas moins en contact régulier afin d’œuvrer pour le projet commun. En solos dans leurs locaux de construction mais à l’écoute de toutes infos. Des souvenirs aussi…puisque Jean-François Tardiveau leur propose, parfois, ses chroniques sur la condition du rameur. Une lecture au cours de laquelle ces futurs rameurs océaniques apprennent par le détail les journées solitaires d’un homme au ras de l’eau. Alors bien sûr, il réserve à son « clan » Easydentic les détails les plus croustillants dont on a pu glaner quelques anecdotes.
Petit aperçu : Un de ses plats de base, pour le moins personnel, serait un lyophilisé de belle taille agrémenté de purée en flocons ou de semoule de blé, de noix de cajou, de raisins secs le tout saupoudré d’épices. Explosif mais roboratif.
Dans un tout autre registre, il raconte par le menu les (grosses) misères du postérieur du rameur qu’il faut soigner en amont faute de quoi, il pourrait bien prendre toute la place puis les douches en plein air sous la pluie tropicale, rafraichissante et bio, la tenue de travail quelque peu dénudée, et ce plaisir de la vacation radio, à heure fixe suivie du hachis parmentier de la mi-journée….
À n’en pas douter la « bande des trois » est psychologiquement conditionnée pour la longue route. Ils seront alors seuls. Mais Jean-François a assuré rester en coulisses, pendant la durée de la course. «Je vais faire partie de l’équipe de routage. Le fait d’avoir fait la course est un plus, on ne peut pas router un skipper à la rame comme on le fait avec un marin sur un voilier » affirme t-il. De toutes manières, ne leur a-t-il pas assuré être « présent pour eux pendant tous les moments clés de l’aventure. »

Plus d’informations :
Menuiseries Bouvet :[www.bouvet-sa.fr]url:http://www.bouvet-sa.fr
Bouvet Rames Guyane :www.bouvet-ramesguyane.com
Relations Presse: Marion Pennaneac’h Tél: 02 97 59 57 99 / marion.pennaneach@ramesguyane.com


Rédigé le Mardi 24 Juin 2008 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances