Les archives

Le programme Homme et Biosphère - Unesco en Guyane

Lancement par la Région Guyane de l’Etude pour la mise en place d’une réserve de biosphère dans l’Est de la Guyane
Le Conseil Régional de la Guyane souhaite étudier la possibilité de mettre en place dans l’est Guyanais une aire de développement durable reconnue par l’UNESCO.


Le programme Homme et Biosphère - Unesco en Guyane
Une réunion d’information s’est tenue à Ouanary le 1er juin 2011 organisée par le Parc naturel régional de la Guyane sur la thématique « Méthodologie de mise en place d’une Réserve de Biosphère ».

« La réserve de biosphère doit se construire sur l’engagement des habitants, qui par le dialogue, participent aux projets scientifiques et construisent ce lieu d’expérimentation du développement durable. Car l’Homme est au coeur de tout » explique Catherine CIBIEN, la Directrice du Comité « Man and Biosphere » France.

Une réserve de biosphère est un lieu où l’on préserve la biodiversité dans le but de développer l’humain. Elle rejoint les missions du Parc naturel régional.

La reconnaissance de la zone de l’Est guyanais par l’UNESCO permettra de faire connaître l'Est Guyanais au niveau international et d’intégrer le territoire dans un réseau d’échanges, avec les 564 Réserves de biosphères réparties dans 110 pays.
Ce séminaire lancé Madame Hélène SIRDER, Présidente du Parc naturel régional de la Guyane, 2ème Vice Présidente de la Région Guyane, a réuni une importante délégation de chercheurs et de partenaires. Les exposés successifs ont mis en évidence le potentiel de la zone tant du point de vue culturel qu’environnemental. Depuis fin 2009, les expéditions scientifiques menées dans le cadre du programme OYANA s’attachent à inventorier la faune, la flore et le patrimoine de la basse vallée de l’Oyapock : Ouanary et ses alentours, sur la Fausse Montagne d’Argent et la Montagne d’Argent. Ainsi, plusieurs espèces de végétaux de haut intérêt patrimonial ont été inventoriées, 13 espèces d’oiseaux déterminantes et une nouvelle espèce d'oiseaux a été découverte en Guyane, le viéron à gorge grise (Hylophilus semicinereus). Des missions archéologiques ont contribué à édition d’un ouvrage sur la Montagne d’Argent et un travail de terrain a été entrepris pour la mise en valeur de ce site. Une équipe a également travaillé sur l’élaboration d’un dictionnaire Français-Palikur. L'Observatoire Homme-Milieux du CNRS pourrait contribuer par ses travaux à la présentation du dossier de candidature auprès de l'UNESCO.

Les jeunes du Club UNESCO du Lycée JM Michotte, ont participé à un atelier préparant la rencontre « Jeunes et Patrimoines d’Outre-Mer » qui se tiendra en octobre 2011 à Saint Barthélémy. Ils présenteront les richesses naturelles et culturelles de la Guyane, et plus particulièrement le projet de Réserve de Biosphère. L’équipe de la DRAC a ainsi permis aux
jeunes du Club UNESCO de découvrir le patrimoine naturel et les vestiges de la Montagne d’Argent, notamment les roches gravées.

Une large concertation va désormais s’amorcer afin de connaître les attentes et les avis des acteurs du territoire concernant ce projet de Réserve de Biosphère dans l’Est Guyanais.

CONTACTS :
Agathe DUMAS, Chargée de communication du PNRG
Port.: 0694 38 75 26 - Tél : 0594 28 67 53
Courriel : a.dumas.pnrg@gmail.com


Rédigé le Mercredi 15 Juin 2011 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances