A L'AFFICHE AU TOUCAN

FERMETURE POUR TRAVAUX

Léon BERTRAND, maire de Saint-Laurent du Maroni, informe les administrés que le cinéma municipal Le Toucan est fermé pour cause de travaux.     La Ville de Saint-Laurent investit dans la réalisation de travaux afin d’améliorer les...






Les archives

La signification des paramètres


Qualité bactériologique : elle est évaluée par la recherche régulière de bactéries témoins de contamination fécale dont la présence dans l’eau de consommation révèle une contamination survenue soit au niveau de la ressource soit en cours de transport.
Une absence de traitement, un dysfonctionnement momentané des installations de traitement d’eau ou une insuffisance d’entretien des ouvrages peuvent être à l’origine des résultats non-conformes.

Turbidité : La turbidité de l’eau a pour origine la présence de matière en suspension qui donnent un aspect trouble à l’eau.
Les particules en suspension peuvent abriter des microorganismes qui se trouvent ainsi protégés de l’action désinfectante du chlore. Le risque de contamination microbiologique est alors aggravé.

Aluminium : La cause la plus courante de la présence d’aluminium est le traitement de l’eau par des sels d’aluminium afin d’éliminer la couleur ou la turbidité.
Un excès d’aluminium dans l’eau ne semble pas induire d’effets nocifs pour un individu sain. Il présente en revanche un danger pour les personnes présentant des insuffisances rénales chroniques et peut perturber le fonctionnement des installations de dialyse.

Chlore résiduel : Le chlore est utilisé pour la désinfection de l’eau, afin de garantir sa potabilité bactériologique.
Aux doses recommandées dans l’eau de boisson, il n’a pas été décrit d’effets nocifs chez l’homme. En excès il peut être responsable de certaines pathologies (colites). Le chlore réagit avec les matières organiques et produit des trihalométhanes.

Trihalométhanes : Leur formation dans l’eau est le résultat de réactions entre le chlore utilisé pour le traitement et les composés organiques d’origine naturelle (acides humiques). Ces composés indésirables (dont le chloroforme) induisent des nuisances gustatives (et sont à des doses élevées présumées cancérogènes, sans que la preuve ait pu être faite chez l’homme).

Rédigé le Mardi 6 Novembre 2007 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances