Les archives

Conférence sur les "langues locales à l'école"

La Mairie de la ville de Saint-Laurent du Maroni, en collaboration avec l’IRD Guyane vous invite à la conférence sur « Les langues autochtones à l’école » le mercredi 30 septembre 2009 à 18heures à la Salle Andrée Surlemont de l’annexe Mairie.

Le Maitre de conférence sera Madame Isabel NOCUS, du laboratoire de psychologie « Education, cognition et développement », Université de Nantes.
La discussion portera sur l’évaluation des programmes d’enseignement bilingue à l’école primaire en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et en Guyane.


Conférence sur les "langues locales à l'école"
Les langues et cultures océaniennes trouvent progressivement leur place au sein de l’école des collectivités françaises du Pacifique : la Nouvelle-Calédonie s’est dotée en 2005 de programmes scolaires du primaire qui prévoient une généralisation progressive de l’enseignement des langues kanak, la Polynésie française est engagée dans un programme de renforcement de l’enseignement des langues polynésiennes, Wallis et Futuna enfin expérimentent l’enseignement bilingue au cycle 1. Cette dynamique favorable aux langues autochtones n’est pas circonscrite aux collectivités du Pacifique puisqu’une évolution équivalente est amorcée à l’école de la Guyane où l’on trouve un contexte comparable de grande diversité linguistique.

Les recherches internationales effectuées sur les dispositifs bilingues qui valorisent les langues d’origine des élèves s’accordent sur leur impact positif. Néanmoins, les résultats actuels restent insuffisants et il convient de poursuivre les validations expérimentales dans des contextes sociolinguistiques différents.

Cette conférence discutera, tout d’abord, des principaux effets du bilinguisme dans les domaines des apprentissages scolaires et du langage en s’appuyant sur les résultats obtenus dans les recherches internationales en psychologie. Ensuite, l’efficacité de dispositifs d’enseignement bilingue sera abordée, notamment à travers des résultats de deux études sur l’évaluation de programmes d’enseignement de la langue maternelle ou d’origine en Nouvelle-Calédonie (2005-2006) et en Polynésie française (2006-2008). Enfin, nous présenterons une recherche intitulée « Ecole Plurilingue Outre-Mer » (ECOLPOM, 2009-2011), qui aura lieu simultanément en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et en Guyane. Les objectifs et les modalités de cette recherche seront exposés.

Avec la participation de:
Odile LESCURE, Directrice adjointe du Centre d'Etudes des Langues Indigènes d'Amérique (CELIA)
Sophie ALBY, Maitre de conférence à l'IUFM et membre du CELIA

En collaboration avec l'IRD Guyane.



Rédigé le Lundi 21 Septembre 2009 - Service de la Communication

La mairie | Vie pratique | Culture/Patrimoine | Sport et Loisirs | Aménagement du territoire | Economie et solidarité | Vie citoyenne | Vie associative | Tourisme | Communiqués | En guyane et ailleurs | Les archives | La Ville au rythme des vacances